En poursuivant votre navigation sur ce site, sans modifier le paramétrage de vos cookies, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant de réaliser des statistiques de visite.
En savoir plus

En ce moment

Mwoo, le robot-lapin au service des personnes autistes

Mwoo, le robot-lapin au service des personnes autistes

Sous ses allures de jouet, Mwoo est le premier robot sensoriel à l’usage des personnes sévèrement atteintes d’autisme et de retard mental. Rencontre imaginaire avec cet ambassadeur de l’humanité d’un nouveau genre, qui démontre que l’innovation technologique peut être une aide concrète à la personne.

 

 

Bonjour Mwoo. Peux-tu te présenter ?

Même si je ressemble à un lapin « cartoonesque » et que je possède plusieurs coloris, je suis avant tout un robot connecté de la taille d’un bébé inventé par la société Stimul’Activ. Je suis le premier robot sensoriel dont le but est de stimuler la communication chez les personnes atteintes d’autisme (en particulier celles ne pouvant parler ou utiliser une tablette) ou de déficience mentale, habituellement seules en raison de leur handicap. Moi, c’est l’inverse : je suis un vrai doudou qu’on peut prendre dans les bras, emporter partout avec soi et avec qui on peut partager ses émotions.

De quelle manière interagis-tu avec ces personnes ?

Mes capteurs sensoriels m’aident à établir une interaction avec les personnes autistes et déficientes mentales. Si elles me touchent, je réagis : je peux ronronner comme un chat, vibrer quand on me laisse un peu trop longtemps seul, raconter des histoires, projeter des photos, dire quand il est l’heure de manger. C’est ma façon de communiquer avec elles. Bien sûr, je m’adapte en fonction de mon propriétaire et de son programme de la journée, car chaque personne est différente et n’a pas besoin de la même attention ! Je suis multitâche, en quelque sorte.

Et tu fais ça tout seul ?

Bien sûr que non ! Je ne suis qu’un robot, après tout ! Mais je suis le premier robot à lutter contre l’autisme et le retard mental, d’après ce que l’on m’a dit. Bref, toutes mes tâches sont configurables à distance par les équipes de soignants, directement depuis leurs tablettes.

As-tu déjà été mis à contribution ?

Oui, je suis actuellement mis à l’essai au sein du Foyer d’accueil médicalisé (FAM) et de la Maison d’accueil spécialisée (MAS) de Cassepierre, mais je ne suis pas le premier robot là-bas. D’une part, il y a vingt et un autres Mwoo qui jouent les doudous avec moi sur place, et d’autre part, ces deux établissements sont d’ores et déjà équipés de nombreuses tablettes et applications éducatives. Notre rôle est de les compléter. Ensemble, nous essayons de favoriser l’apprentissage des personnes atteintes de formes sévères d’autisme ou de déficience mentale, ainsi que leurs relations avec la famille et les proches, et ainsi offrir le meilleur accompagnement qui soit.

Orange soutient la cause de l’autisme

À travers la Fondation Orange, le groupe est engagé dans la cause de l’autisme. Nous soutenons notamment des projets numériques (dont cette expérimentation) qui aident les personnes avec autisme.

Mots-clés :

,